Un long chemin vers la modernité

Les origines de la transformation des sociétés espagnole et ottomane pourraient remonter au début du XVIIIe siècle. En Espagne, le changement de dynastie qui se produit avec l'accession au trône d'un petit-fils de Louis XIV, qui se traduit par le passage de la défense des valeurs impériales des Habsbourg aux réformes illustrées de la France et à sa politique des pactes de familles, qui permettra à Charles III de faire la paix avec les ottomans en 1783 et de mettre ainsi fin à plusieurs siècles d'affrontement en Méditerranée. Charles III ouvrit une légation à Istanbul et plusieurs expéditions se succèdent, certaines chargées de présents pour la cour du Sultan : des produits espagnols et hispano-américains comme du cacao. Quoi qu'il en soit, le timide rapprochement entre l'Espagne et la Turquie après la paix de 1783 se voit interrompu par l'entrée en scène de Napoléon Bonaparte qui attaque tout d'abord les ottomans en Egypte et en Syrie pendant la campagne...

Lire la suite

L’Union européenne au Proche-Orient

Depuis les conférences de paix de Madrid (1991) et Washington (1991-93), les européens ont accru leur participation politique au Proche-Orient. Dans une large mesure, la motivation était liée à la proximité géographique et aux considérations géopolitiques – en particulier, la crainte des menaces contre la sécurité émanant du voisinage de l'Europe (un débordement du conflit sous forme de terrorisme, crime organisé, migrations et prolifération d'armes de destruction massive), la sécurité d'Israël et l'accès aux ressources énergétiques dans la région. L'hypothèse de départ est que la meilleure façon de réconcilier les différents intérêts européens est d’aboutir à la paix entre Israël et ses voisins (et qu'il n'y ait donc pas d'intérêts contradictoires entre de bonnes relations entre l'Union européenne et Israël d'une part, et de bonnes relations entre l'UE et la région riche en ressources en général d'autre part) et dévelelopper un environn...

Lire la suite

Gouvernance et ouverture politique au Maroc

La promotion de la bonne gouvernance est devenue aujourd'hui un leitmotiv pour les institutions financières internationales. On entend par gouvernance « les traditions et les institutions par lesquelles l'autorité est exercée dans un pays pour le bien commun. Cela inclut le processus par lequel les gouvernements sont choisis, contrôlés et remplacés, la capacité du gouvernement à élaborer et mettre en place des politiques judicieuses, ainsi que le respect des citoyens et l'Etat des institutions gouvernant leurs interactions économiques et sociales » (Kaufmann, D., Kraay, A. & Zoido-Lobatón, P., 1999a. « Aggregating Governance Indicators». World Bank Policy Research Working Paper No. 2195, Washington, D.C). « Six aspects de la gouvernance sont généralement distingués : le caractère démocratique des institutions politiques, l'instabilité politique et la violence, l'efficacité des pouvoirs publics, le poids des réglementations, la primauté du droit, et enf...

Lire la suite

Union européenne – Algérie : partenaires mais pas voisins

La spécificité algérienne est une expression enracinée dans le monde académique et politique. Dans ce sens et après d’analyser ses relations avec l’Union européenne (UE) : l'Algérie est-elle un pays sui generis par rapport à ses voisins maghrébins et méditerranéens ? La réponse est oui : depuis les débuts de la Communauté économique européenne (CEE) jusqu'à présent. Début des relations Le 1er janvier 1958, date d'entrée en vigueur du Traité Constitutif de la CEE (TCEE), l'Algérie, pour lors colonie française, profitait aussi des provisions destinées aux Etats membres (article 227.2 du TCEE). Elle a joui de ce statut spécial jusqu'en 1965, année où ce statut commercial préférentiel prit fin à cause de divergences communautaires d'ordre interne sur la politique agricole commune (PAC) d'un côté, et du coup d'Etat de Houari Boumediene cette année-là. Aucun autre pays tiers méditerranéen ne jouit des prévisions de l'article 227.2. Les rel...

Lire la suite

La politique énergétique des pays du Maghreb

L'Union du Maghreb arabe (UMA) est certes d'abord politique. Elle est aussi économique et particulièrement énergétique. En effet, si la colonisation a constitué un vecteur d'union entre les peuples du Maghreb, c'est l'énergie qui devrait aujourd'hui les rapprocher davantage. Aussi, la question est-elle de savoir si l'heure a sonné d'intégrer le marché de l'énergie et de développer la coopération dans ce domaine dans le but d'assurer la sécurité d'approvisionnement de tous les pays de la région et d'alléger la charge de ceux qui ne possèdent pas suffisamment de ressources. Depuis les années cinquante, les dirigeants maghrébins ont pris conscience de l'importance de l'énergie comme moteur de croissance et levier d'intégration régionale et n'ont pas manqué de renforcer et consolider leur coopération – aussi timide soit elle – mais bénéfique et réelle dans ce domaine. Cette coopération s'est concrétisée essentiellement dans l'échange bilatéral d'él...

Lire la suite

Le secteur énergétique face à la crise économique

AFKAR/IDEES a parlé avec Jean- Marie Dauger, président d’honneur de l'Observatoire méditerranéen de l'énergie et directeur général adjoint de GDF-Suez, à propos de la situation actuelle et des défis de l'énergie dans la région méditerranéenne lors de sa participation au IVème Forum Euromed de l'énergie organisé à Barcelone. AFKAR/IDEES : Dans le contexte actuel de crise mondiale, quelle est la situation par rapport à l'énergie ?  JEAN-MARIE DAUGER : Nous sommes confrontés à une crise sans précédent. Une crise d'abord financière mais qui est en train d'avoir un impact très important sur l'économie réelle et sur le secteur de l'énergie. Il va être plus difficile de prévoir la demande et de décider des investissements à réaliser. Pourtant il me paraît essentiel que nous soyons capables de maintenir nos objectifs à moyen et à long terme. Les investissements dans le secteur de l'énergie sont des choix à long terme et, donc, nous avons...

Lire la suite

Le Plan solaire méditerranéen, une réponse commune aux défis climatique et énergétique

Au cours des prochaines décennies, la région méditerranéenne et l'Union européenne (UE) devront faire face à un important défi commun en matière d'énergie et de climat : combattre le réchauffement climatique tout en satisfaisant une demande énergétique croissante et en limitant la dépendance énergétique. Pour les pays de la rive sud de la Méditerranée, répondre à l'augmentation simultanée de la demande énergétique et du prix des énergies fossiles constitue un défi supplémentaire. Si à l'heure actuelle la demande provient à 70 % des pays de la rive nord, la croissance démographique rapide des pays de la rive sud combinée à leur urbanisation croissante contribuent à une augmentation rapide et constante de leur demande de services et d’infrastructures énergétiques. La demande énergétique du Sud enregistre ainsi un taux de croissance annuel de 5 %, alors que ce taux n'est que de 2,1 % dans les pays du Nord. La part des pays du Sud dans la demand...

Lire la suite

Investissement direct étranger dans la région Med : face à la crise

Les pays qui bordent les rives sud et est de la Méditerranée (pays Med) sont aujourd'hui rattrapés par la crise économique mondiale, même si c'est avec un certain retard et une probable atténuation. Cette crise qui affecte directement les principaux partenaires commerciaux de la région déprime les revenus à l'export, tant pour les pays bien dotés en ressources naturelles frappés de plein fouet par la volatilité des cours et la baisse de la demande en commodities, que pour les économies exportatrices de produits finis et de services, depuis l'automobile et l'électroménager turc jusqu'au textile et au tourisme marocain. Les pays Med suivis par le réseau ANIMA, réseau euroméditerranéen d'acteurs du développement économique, sont en outre menacés par d'autres effets de second tour, comme par exemple les risques de réduction de l'aide étrangère (dont dépendent fortement des pays comme la Jordanie ou l'Egypte) ou encore la diminution des transferts financier...

Lire la suite

Le culte du divertissement et de l’événementiel

Ya-t-il une dynamique culturelle au Maroc aujourd'hui ? Le phénomène Nayda, qui renvoie à la scène urbaine qui se met debout et se libère, a-t-il dans la réalité un prolongement ? Y a-t-il continuellement des lieux de création, de débat, d'échange, ou s'agit-il juste de feux d'artifice sans lendemain ? Toutes ces questions deviennent légitimes, aujourd'hui, d'autant que dans le calendrier du Maroc, les festivals se suivent, les rencontres se multiplient, et le sentiment de vide culturel, dont on pouvait se plaindre il y a 10 ans, s'avère caduc. Et pourtant, dans la réalité, cette dynamique culturelle ne semble pas laisser de traces durables. Pour vérifier si c'est uniquement un phénomène de consommation de masse qui ne laisse pas de traces, rien de mieux que de s'interroger sur les acteurs. Qui fait la culture au Maroc ? Le ministère de tutelle ? Partiellement, par intermittence, à travers des festivals de seconde zone, qui gonflent les chiffres sans créer d...

Lire la suite

Y a-t-il une politique culturelle en Algérie ?

Ya t-il une politique culturelle en Algérie ? Y en at- il jamais eu ? Au préalable, il est utile de savoir ou de rappeler que cette référence à une politique culturelle, « au sens d'un ensemble de plans, de projections et de programmes coordonnés, institutionnels et centralisés, qui sont le propre de régimes politiques précis, tel que le régime français qui sert de modèle aux algériens », pour reprendre Hadj Miliani, enseignant-chercheur. Ce type de modèle jacobin n'existe pas dans les pays anglo-saxons, en particulier aux Etats-Unis où il n'y a pas...

Autres numéros
afkar/ideas
Urgence climatique dans la région MENA
afkar/ideas
Guerre en Ukraine : impact sur la Méditerranée du sud
afkar/ideas
Femme et changement social dans le monde arabe
afkar/ideas
Tunisie : démocratie ou autoritarisme?
afkar/ideas
Le Sahel, l’autre frontière de l’Europe
afkar/ideas
Pandémie et Autoritarisme
afkar/ideas
Nouveau bras de fer de la rue
afkar/ideas
Migrants dans les pays arabes
afkar/ideas
Facteurs de changement en Algérie
afkar/ideas
Processus et lieux de radicalisation
afkar/ideas
Sexualité et changement social
afkar/ideas
Le futur d’Israël et Palestine
afkar/ideas
Camps de réfugiés, une question en attente
afkar/ideas
Journalisme et guerre
afkar/ideas
La Syrie : l’art et la guerre
afkar/ideas
Minorités et frontières dans le monde arabe
afkar/ideas
Où va la Turquie ?
afkar/ideas
Musulmans d’Europe
afkar/ideas
Chaos croissant en Libye
afkar/ideas
Arabie saoudite: nouveau roi, nouvel ordre
afkar/ideas
Rusia avanza hacia el Mediterráneo
afkar/ideas
Guerra Fría en Oriente Medio
afkar/ideas
Lucha contra el terror
afkar/ideas
Contra el terrorismo del « Estado Islámico »
afkar/ideas
¿Qué hacer en Oriente Medio?
afkar/ideas
Nuevo jaque a la democracia
afkar/ideas
Gana el consenso democrático en Túnez; en Egipto se impone la autoridad
afkar/ideas
Irán, última gran oportunidad
afkar/ideas
Revolución, futuro incierto
afkar/ideas
La tragedia de los refugiados sirios
afkar/ideas
Revolución año II
afkar/ideas
Líderes emergentes en el mundo árabe
afkar/ideas
Jóvenes democracias
afkar/ideas
Egipto, transición confusa
afkar/ideas
¿Hasta cuándo Siria?
afkar/ideas
Tres victorias islamistas
afkar/ideas
Árabes año cero, nueva era constitucional
afkar/ideas
Sublevaciones árabes
afkar/ideas
Le réveil arabe
afkar/ideas
Golfe arabique
afkar/ideas
Revolución digital en el Mediterráneo
afkar/ideas
Israelíes y palestinos, 62 años después / Fondos soberanos: más allá del petróleo
afkar/ideas
Musulmanes de Europa / Energías limpias
afkar/ideas
Egipto busca su futuro / Semestre europeo
afkar/ideas
Desafíos a la seguridad / Fiebre electoral
afkar/ideas
Turquía-Unión Europea-EE UU ante Oriente Próximo / Energía en tiempos de crisis
afkar/ideas
¿Hacia dónde va el mundo musulmán? / Cómo resistir a la crisis en el Magreb
afkar/ideas
Obama: Estados Unidos –y el mundo– cambian / Banca islámica ante la crisis financiera
afkar/ideas
Europa reconsidera sus políticas de inmigración
afkar/ideas
Energía y carrera de armamentos: Argelia, Libia, Marruecos compiten en la región
afkar/ideas
Políticas migratorias / Relaciones euromediterráneas, una visión del Sur
afkar/ideas
China busca el Magreb / Marruecos frente a la globalización
afkar/ideas
Oleaje en el Mediterráneo
afkar/ideas
Al Qaeda amenaza al Magreb / Marruecos-Unión Europea, la relación avanza
afkar/ideas
Turquie dans l’Union européenne / Espagne : équilibre entre l’Algérie et le Maroc. Relations économiques Nord-Sud
afkar/ideas
Imams en Europe / Développement économique intégré au Maghreb / ​​Moyen-Orient
afkar/ideas
Un Maghreb sans frontières
afkar/ideas
Immigration africaine : l’Europe cherche des solutions / Le Maghreb revoit son passé / Modèles de développement économique
afkar/ideas
Education en Méditerranée / Tremblement de terre au Moyen-Orient
afkar/ideas
Nouveaux médias arabes / Résultats du Sommet euro-méditerranéen / Alliance des civilisations
afkar/ideas
Femmes dans le monde arabe / Régions du Maghreb
afkar/ideas
Rodríguez Zapatero : En novembre 2005, Barcelone signifiera plus et un meilleur partenariat / L’émergence du Maghreb / ​​Printemps arabe ?
afkar/ideas
Les Berbères aujourd’hui / Barcelone + 10 / Bush, nouveau mandat
afkar/ideas
Initiatives pour le Sahara / Réformes éducatives au Maghreb
afkar/ideas
Jeunes Marocains : emploi, rêves, migrations…
afkar/ideas
Maghreb, démocratie et stabilité : la quadrature du cercle est possible
afkar/ideas
5+5