n.50 Musulmans d’Europe

Editorial

Ces derniers temps, nous avons assisté en Europe à un important essor des discours qui taxent l’islam de religion violente, archaïque et hostile à la démocratie et à la liberté. C’est là une perception qui coïncide perversement avec celle que claironne le terrorisme de Daech. Ces deux extrêmes finissent par se complémenter, se rétroalimenter. Les uns et les autres s’efforcent de présenter des fragments de textes généralement hors contexte qui justifient l’utilisation de la violence et appellent au conflit – historiques et de cohabitation – entre musulmans et non musulmans pour construire les bases d’une confrontation existentielle : « nous et eux ».

Les tentatives de démonter cette cosmovision n’ont pas servi à grand-chose, surtout lorsqu’elles ne se centrent que sur le facteur religieux. La religion ne peut et ne doit pas tout expliquer. Une approche excessivement centrée sur la religiosité cache les différentes formes dont les musulmans ont décidé de vivre leur musulmanité. Il existe des musulmans par héritage culturel, pratiquants, laïcs, ceux qui vivent la religion dans le domaine privé et ceux qui le font publiquement, avec leurs façons de s’habiller, leurs lieux de prière ou leurs rites et pratiques religieuses. Il n’y a pas un seul islam, comme il n’y a pas un seul genre de musulman.

Cependant, c’est précisément lorsque l’islam se fait visible, à travers des rites, des pratiques et des symboles, que la société européenne se sent mal à l’aise, car elle préférerait limiter ces manifestations identitaires à la sphère privée. Mais, paradoxalement, chaque fois que quelqu’un commet un crime violent au nom de l’islam, on exige aux musulmans de se mobiliser et de le rejeter, non en tant que citoyens européens, ce qu’ils sont, mais en tant que croyants dont la religion est remise en question du fait de l’usage crapuleux et exécrable qu’en font certains. À ce moment-là, cette supposée communauté – qui n’est ni une communauté structurée, ni homogène dans sa configuration, qui est faiblement représentée socialement et politiquement, dont les membres sont presque effacés publiquement dans leur condition de musulmans – est invitée à se manifester ouvertement au risque de se voir soupçonnée de connivence avec le terrorisme. Dans ce contexte, normaliser la musulmanité en tant qu’un versant identitaire parmi les multiples autres qui cohabitent sur le sol européen devient trop complexe.

Parler de la « gestion de l’islam en Europe » semble être devenu un débat qui pivote entre l’intégration (ou plutôt le supposé manque d’intégration) et la présumée propension à la radicalisation, sans tenir compte des multiples dimensions qui interviennent dans le fait d’être musulman en Europe : de moindres niveaux de succès scolaire, une plus grande précarité dans l’emploi et la discrimination dans le recrutement, une plus grande permanence dans des milieux socioéconomiques appauvris, une plus grande stigmatisation des femmes…

En définitive, une plus grande discrimination dont souffrent avec une virulence particulière les jeunes musulmans européens, environ 10 millions en Europe occidentale, qui ont plus en commun avec leurs congénères non musulmans qu’avec la génération de leurs parents. Le défi aujourd’hui est de dévier le centre d’attention et cesser de parler d’ « islam européen » pour nous centrer sur l’analyse de la réalité des « musulmans européens ». Penser que tout peut s’expliquer par le facteur religieux nous conduit à l’erreur. La foi peut être quelque chose de central pour l’être humain, mais elle peut aussi être un élément subsidiaire. Dans ce sens, les jeunes sont un exemple de comment les normes et les valeurs « occidentales » se conjuguent avec les différents « codes culturels » qui conforment les différentes dimensions de leur identité. En définitive, si nous nous centrons plus sur la condition de citoyen de ces musulmans et non pas autant sur le fait religieux, nous pourrons nous rendre compte d’une réalité croissante que nous devrions nous efforcer de rendre visible : celle du jeune musulman européen, prenons pour exemple pratiquant, votant au centre-gauche, diplômé universitaire, activiste social, footballeur invétéré, consommateur de produits halal et fan de Star Wars.

La laïcité des États et l’affirmation musulmane

Les migrations internationales d’après-guerre et plus encore les nouvelles migrations de la fin du XXè et du début du XXIè siècle ont produit une diversification profonde des sociétés d’immigration, en d’autres mots des sociétés de destination et d’installation durable des migrants. En 1960, la population étrangère ne représentait qu’un modeste pourcentage de la population europénne. Aujourd’hui, elle se situe en moyenne au dessus du 10 % et dépasse parfois de 30 % à 40 % dans certaines grandes villes européennes. Comme toutes les dém...

La participation publique des musulmanes d’Europe

Des 20 millions de musulmans qui se trouvent en Europe, 12 millions sont des femmes. Bien qu’elles soient socialement, économiquement, ethniquement et politiquement diverses, ces femmes sont exposées à une discrimination croissante à de multiples niveaux qui les présente comme des minorités ethniques, des personnes sans droits, ou même des menaces « radicales en puissance », et on les réduit souvent à des stéréotypes comme par exemple victimes de mariages forcés, de violence domestique ou d’assassinats d’honneur. Cependant, une majorité de plus en plus nombreuse de ces femmes – surtout celles qui ont grandi en Europe – s’exprime sur la liberté et la foi, l’égalité de droits et la diversité, et fait face à la discrimination que leur impose la communauté musulmane ainsi que la non musulmane. Ainsi, elles ont commencé à réclamer le même espace dans les mosquées et l’accès à la même préparation religieuse que les hommes. Aujourd’hui,... Lire la suite

La finance islamique en Europe : défis et perspectives

La finance islamique en Europe a toujours suscité des réactions très différentes selon le domaine et le pays que l'on veut aborder. De l'ignorance la plus absolue régnante dans de nombreux pays de l'Europe de l'Est, à un intérêt exceptionnel au Royaume- Uni, en passant par une indifférence relative d'un grand nombre d'autres États. L' « étiquette » islamique de cette industrie représente sans aucun doute un défi auquel elle doit faire face dans un milieu éminemment chrétien et séculaire. Cependant, les perspectives semblent assez positives au vu de la légère reprise économique et en raison des cas de réussite que les marchés de capitaux peuvent observer dans d'autres régions. Perspectives de croissance en Europe Les dernières données de la Commission européenne affichent des perspectives de croissance d'environ 2,1 % et 1,9 % au sein de l'UE et dans la zone euro respectivement. Cette croissance et, en particulier, la perspective de développement... Lire la suite

L’islam en Europe : quelles influences des pays du Golfe ?

Une question surgit assez souvent lorsque la problématique de l’islam en Europe est évoquée : existe-t-il des islamistes nourrissant un projet politique sur le Vieux Continent ? Plusieurs intellectuels, en tête desquels se trouvent la française Caroline Fourest, l’italienne Oriana Fallaci, la britannique Bat Ye’or ou l’algérien Mohamed Sifaoui disent oui. Le projet politique expansionniste de l’islam serait porté par des pays de la péninsule arabique comme l’Arabie saoudite ou encore le Qatar qui sont accusés de vouloir exporter un islam « réactionnaire », incompatible avec les valeurs des sociétés européennes et surtout considéré comme la matrice idéologique du jihadisme contemporain. Les millions d’euros alloués par ces pays pour la construction de mosquées et de centres islamiques confortent, selon eux, cette analyse. Même si l’on ne peut pas nier une certaine influence de ces pays, il faut reconnaître que celle-ci reste marginale et résul... Lire la suite

Le développement du marché ‘halal’ européen, une réalité grandissante

Halal définit l'ensemble des pratiques, des biens et des services permis aux musulmans. Ce terme apparaît dans le Coran et fait référence à tout ce qui n'est pas interdit par la loi islamique ou par la charia et il signifie donc licite, éthique, sain et non abusif. Son antonyme est haram, ce terme apparaît aussi dans le Coran et traduit tout ce qui est interdit et donc, nuisible, illicite, non éthique ou abusif. Tout ce qui n'est pas expressément interdit, qualifié de haram, est permis, c'est-à-dire halal. Conformément aux règles islamiques sont haram: l...

Autres numéros
afkar/ideas
Le Sahel, l’autre frontière de l’Europe
afkar/ideas
Pandémie et Autoritarisme
afkar/ideas
Nouveau bras de fer de la rue
afkar/ideas
Migrants dans les pays arabes
afkar/ideas
Facteurs de changement en Algérie
afkar/ideas
Processus et lieux de radicalisation
afkar/ideas
Sexualité et changement social
afkar/ideas
Le futur d’Israël et Palestine
afkar/ideas
Camps de réfugiés, une question en attente
afkar/ideas
Journalisme et guerre
afkar/ideas
La Syrie : l’art et la guerre
afkar/ideas
Minorités et frontières dans le monde arabe
afkar/ideas
Où va la Turquie ?
afkar/ideas
Musulmans d’Europe
afkar/ideas
Arabie saoudite: nouveau roi, nouvel ordre
afkar/ideas
Rusia avanza hacia el Mediterráneo
afkar/ideas
Chaos croissant en Libye
afkar/ideas
Guerra Fría en Oriente Medio
afkar/ideas
Lucha contra el terror
afkar/ideas
Contra el terrorismo del « Estado Islámico »
afkar/ideas
¿Qué hacer en Oriente Medio?
afkar/ideas
Nuevo jaque a la democracia
afkar/ideas
Gana el consenso democrático en Túnez; en Egipto se impone la autoridad
afkar/ideas
Irán, última gran oportunidad
afkar/ideas
Revolución, futuro incierto
afkar/ideas
La tragedia de los refugiados sirios
afkar/ideas
Revolución año II
afkar/ideas
Líderes emergentes en el mundo árabe
afkar/ideas
Jóvenes democracias
afkar/ideas
Egipto, transición confusa
afkar/ideas
¿Hasta cuándo Siria?
afkar/ideas
Tres victorias islamistas
afkar/ideas
Árabes año cero, nueva era constitucional
afkar/ideas
Sublevaciones árabes
afkar/ideas
El despertar árabe
afkar/ideas
Golfo arábigo
afkar/ideas
Revolución digital en el Mediterráneo
afkar/ideas
Israelíes y palestinos, 62 años después / Fondos soberanos: más allá del petróleo
afkar/ideas
Musulmanes de Europa / Energías limpias
afkar/ideas
Egipto busca su futuro / Semestre europeo
afkar/ideas
Desafíos a la seguridad / Fiebre electoral
afkar/ideas
Turquía-Unión Europea-EE UU ante Oriente Próximo / Energía en tiempos de crisis
afkar/ideas
¿Hacia dónde va el mundo musulmán? / Cómo resistir a la crisis en el Magreb
afkar/ideas
Obama: Estados Unidos –y el mundo– cambian / Banca islámica ante la crisis financiera
afkar/ideas
Europa reconsidera sus políticas de inmigración
afkar/ideas
Energía y carrera de armamentos: Argelia, Libia, Marruecos compiten en la región
afkar/ideas
China busca el Magreb / Marruecos frente a la globalización
afkar/ideas
Oleaje en el Mediterráneo
afkar/ideas
Al Qaeda amenaza al Magreb / Marruecos-Unión Europea, la relación avanza
afkar/ideas
Turquía en la Unión Europea / España: equilibrio entre Argelia y Marruecos. Relaciones económicas Norte-Sur
afkar/ideas
Jóvenes marroquíes: empleo, sueños, migraciones…
afkar/ideas
Magreb, democracia y estabilidad: se puede cuadrar el círculo