La prostitution coloniale : Algérie, Tunisie, Maroc 1830 – 1962

19 mai 2022. À partir de 18:30  à 20:00 | Conférence | Français | IEMed
slideshow image Rudolf Ernst – Wikimedia

Lire l’article « Réglementarisme colonial. Algérie, Tunisie et Maroc (1830-1962) ».

Dès la conquête d’Alger en 1830, l’administration coloniale française met en place un système coercitif visant à contrôler, réguler, concentrer, carcéraliser et capitaliser la prostitution, en Algérie d’abord puis dans l’ensemble du Maghreb. Des bordels militaires de campagne (BMC) aux quartiers réservés (Bousbir à Casablanca, Abdallah Guèche à Tunis…), des maisons de tolérance aux établissements d’abattage, l’univers de la prostitution précoloniale est transformé et marginalisé – notamment dans les grandes agglomérations – par le réglementarisme colonial et ses agents (policiers, médecins et patronnes de maison pour l’essentiel). Entre images et réalités, la question de la prostitution interpelle d’ailleurs avec acuité l’ensemble des composantes de la société coloniale (« indigènes » et européennes). Entre conformité et innovation, entre licite (halal) et illicite (haram), les prostituées constituent alors un groupe médian confronté à une double domination, masculine et coloniale, au sein d’une bio-politique de genre, de classe et de race qui est l’une des armes de la domination coloniale et raciale.

Conférence par Christelle Taraud, historienne spécialisée dans l’histoire des femmes, du genre et des sexualités en contexte colonial, plus particulièrement dans la région du Maghreb. Elle enseigne dans les programmes parisiens de Columbia University et New York University. Depuis 2008, elle est également membre du Centre d’histoire du XIXe siècle. Elle est co-auteur de l’ouvrage Sexe, race et colonies (La Découverte, 2018) et elle a publié de nombreux articles dont Sex in Colonial Empires and Its Legacy in Europe Today (2019), parmi beaucoup d’autres. Coorganisée par l’IEMed dans le cadre du programme Aula Mediterrània 2021-22 en collaboration avec le Master en Relations Internationales, Sécurité et Développement, UAB. Modérée par Blanca Camps-Febrer professeur, faculté des sciences politiques et de sociologie, UAB.

La conférence est en ligne via Zoom (inscription préalable requise) et en direct sur la chaîne Youtube de l’IEMed.

Speakers


Speaker

Christelle Taraud

Professeure titulaire d’histoire New York University et Columbia University
Modératrice

Blanca Camps-Febrer

Professeur agrégé Faculté des sciences politiques et de sociologie, UAB

Organisé par