Littérature et révolution

5 mai 2016. À partir de 18:30 | Conférence | IEMed, Barcelona
slideshow image

La continuité des conceptions patriarcales et sexistes enracinées dans les sociétés arabes est un frein aux profonds changements imaginés par les révolutionnaires qui sont descendus dans les rues arabes en 2011. Au cours de son intervention à l’IEMed, Mona Prince a souligné la capacité qu’a l’art de promouvoir les changements sociaux et politiques dans l’Égypte d’aujourd’hui. Prince a vécu dans divers pays du Moyen-Orient, et elle capture ses impressions de ces manifestations en Égypte dans le livre « La révolution est mon nom ».

« À travers mes livres, j’ai essayé de faire comprendre que les structures patriarcales et sexistes des sociétés arabes sont nuisibles et que les révolutions n’atteignent pas leurs objectifs uniquement en étant présentes dans les rues. Pour ce faire, nous, les personnes qui composons ces révolutions, devons d’abord changer nous-mêmes, nos conceptions et nos stratégies ».

Cette conférence se veut une lecture des plus grandes œuvres de Mona Prince à la lumière de leur pertinence par rapport à l’art et au changement sociopolitique que connaît actuellement l’Égypte. Quelles sont les plus grandes préoccupations de ses œuvres et comment les exprime-t-elle artistiquement, variant d’une œuvre à l’autre ? Et comment l’auteur se positionne-t-elle en période de changement intense ?

Speakers


Modératrice

Mertxe París

Professeur UB
Oratrice

Mona Prince

Écrivaine

Collaboration


Photos


slideshow image