La crise en Syrie et les groupes islamistes

1 juin 2017. À partir de 18:30 | Conférence | Espanol | IEMed, Barcelona
slideshow image

Six ans après le début de la révolution, le conflit en Syrie est entré dans une nouvelle phase. La dévastation du pays depuis 2011 a provoqué la plus grande catastrophe humanitaire du Moyen-Orient depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale: près d’un demi-million de morts et plus de la moitié de la population syrienne s’est convertie en réfugiés ou déplacés. La guerre a depuis longtemps cessé de dresser les Syriens contre les Syriens et s’est transformée en une guerre par procuration avec une forte composante sectaire dans laquelle les puissances régionales et internationales tentent de résoudre leurs différends en soutenant une partie ou l’autre. Le président Bashar al-Assad a reçu un soutien décisif de l’Iran et de la Russie, tandis que l’opposition et les groupes rebelles ont eu le soutien de la Turquie, de l’Arabie saoudite et d’autres pétromonarchies du Golfe comme le Qatar, ainsi que les États-Unis, la France et le Royaume-Uni.

Ignacío Álvarez-Ossorio, professeur d’études arabes et islamiques, Université d’Alicante, nous parle de la complexité externe du conflit syrien et surtout du rôle que les acteurs sunnites et chiites y jouent.

Speakers


Blanca Camps
Modératrice

Blanca Camps

Doctorante Universitat Autònoma de Barcelona
Ignacío Álvarez-Ossorio
Orateur

Ignacío Álvarez-Ossorio

Professeur Universitat d’Alacant

Collaboration


Photos


slideshow image