Démocratie, droits et mouvements sociaux. Le cas d’Israël et des territoires occupés

11 mars 2015. À partir de 18:30 | Conférence | Espanol | IEMed, Barcelona
slideshow image

Il y a un risque que l’État d’Israël instrumentalise la lutte des militants israéliens pour perfectionner ses systèmes de sécurité et de répression « , prévient Ivonne Mansbach-Kleinfeld. Sur la base de son expérience dans la rue, cette militante israélienne explique dans l’IEMed les actions qu’entreprennent des mouvements tels que Btselem, Yesh Din ou Checkpoint-Watch.

Mansbach-Kleinfeld étudie les effets et les dilemmes des actions de résistance promues par les mouvements politiques israéliens face aux violations des droits de l’homme des Palestiniens dans les territoires occupés.

Ivonne Mansbach-Kleinfeld, née au Guatemala, a étudié la psychologie à l’Université autonome du Mexique et a obtenu son doctorat en santé publique et psychologie du développement à l’Université hébraïque. Chercheuse sur les troubles mentaux, les troubles des conduites et les handicaps psychiatriques en Israël. Membre du mouvement Checkpoint Watch (Machsom Watch) à Jérusalem, un mouvement de protestation des femmes pour les droits humains. Dans ce cadre, elle a produit le documentaire « The Fading Valley » qui dépeint la vie des agriculteurs palestiniens dans la vallée du Jourdain, ainsi que le documentaire « Area C » sur les restrictions dans les territoires occupés.

Speakers


Modérateur

David Bondia

Professeur UB
Ivonne Mansbach-Kleinfeld
Oratrice

Ivonne Mansbach-Kleinfeld

Activiste Checkpoint-Watch

Collaboration


Photos


slideshow image