Transformations dans l’accès des migrants à la protection sociale

21 mars 2019. À partir de 18:30 | Workshop | Espanol | IEMed, Barcelona
slideshow image

Après la crise financière et économique et la soi-disant «crise des réfugiés», plusieurs démocraties européennes vivent des débats intensifs sur le lien entre les systèmes de migration et de protection sociale. Ces débats, en revanche, oublient souvent un élément essentiel: les politiques des pays émetteurs d’immigrants.
 
Le rôle que jouent les États d’origine dans l’accès à la protection sociale des émigrés est un sujet qui a reçu jusqu’ici peu d’attention de la part de la communauté scientifique. Les besoins de protection sociale ont été identifiés très tôt dans le champ des études migratoires en tant qu’un des facteurs favorisant la décision de migrer (Johnson and Whitelaw, 1974; Stark and Bloom, 1985). Ces travaux ont souligné, par exemple, que l’absence d’accès aux soins de santé dans le pays d’origine peut encourager la migration. À l’inverse, une littérature plus récente a mis en lumière les pénuries de main-d’œuvre dans le secteur des soins dispensés aux personnes dans les pays du Nord et leur rôle dans la décision de migrer (Massey et al., 1993; Tjadens, 2013).
 
Dans ce séminaire, nous retraçons l’émergence d’une approche transnationale de la protection sociale et nous nous concentrons ensuite sur une dimension essentielle, mais peu étudiée de celle-ci, à savoir les politiques de la diaspora.

Speakers


Modératrice

Alisa Petroff

Chercheuse UAB
Orateur

Jean-Michel Lafleur

Directeur Associé Centre d’Etudes de l’Ethnicité et des Migrations

Collaboration


Photos


slideshow image