Les migrants et les réfugiés sur la frontière sud

7 mars 2018. À partir de 18:30 | Conférence | Espanol | IEMed, Barcelona
slideshow image

« La solidarité de la société civile espagnole s’est réveillée en 2015 avec les scènes de réfugiés syriens essayant de traverser les frontières. Les médias ont fait quelque chose de mal quand des scènes comme celle-ci ont été vues à Ceuta et Melilla pendant 20 ans. »
 
Patricia Simón, journaliste indépendante expérimentée et co-fondatrice et directrice de la revue Periodismo Humano jusqu’en 2013, parle de la situation des immigrés à Ceuta et Melilla et du rôle des médias dans la création d’une conscience collective.
 
Les clôtures de Ceuta et Melilla sont des symboles très visuels, dans lesquels des centaines de millions d’euros ont été investis, mais en réalité elles ne servent qu’à renforcer le message institutionnel de défense et de sécurité avec lequel la question migratoire est abordée.
 
De leur côté, les médias «légitiment» un discours officiel qui criminalise souvent les immigrés avec une «montée alarmante du discours xénophobe et islamophobe». Cette approche vis-à-vis des pays arabes et musulmans a toujours été centrée sur le conflit et cela est transféré dans l’imaginaire collectif.
 
Dans cette équation, quel est le rôle des ONG? Et de quels mécanismes juridiques l’Espagne dispose-t-elle pour faire face à l’immigration?

Speakers


Modérateur

David Bondia

Professeur Universitat de Barcelona
Oratrice

Patricia Simón

Journaliste

Collaboration


Photos


slideshow image