Une mer de mots 2011

28 novembre 2011 | Activité culturelle | IEMed, Barcelona

Le concours «Une mer de mots», lors de son appel de 2011, se tient à nouveau avec l’intention de contribuer à la promotion du dialogue entre les peuples, à l’échange de connaissances et d’expériences entre les différentes traditions locales et internationales. Dans le cadre de l’Année européenne des activités de volontariat pour la promotion de la citoyenneté active, la présente édition du concours se concentrera sur un thème qui valorise à la fois le développement de la solidarité sociale et la consolidation de la démocratie.

Le concours vise à la production d’histoires et de récits dont le contenu est lié à la création, ou à la consolidation, de dynamiques visant à promouvoir le volontariat, un élément fondamental de la citoyenneté active qui contribue à renforcer la cohésion sociale et à développer les libertés et les valeurs de la démocratie.

La production littéraire est un moyen fondamental d’exprimer et de décrire des faits, des idées et des émotions qui peuvent être directement transmis aux et par les jeunes dans toute la région euro-méditerranéenne. De ce point de vue, il s’agit d’obtenir des histoires littéraires – basées à la fois sur la réalité et sur la pure fiction – qui parlent d’expériences différentes de participation, de citoyenneté et de démocratie.

Le jury international de cette année décerne le premier prix à Hanane Oulaillah-Jazouani, 30 ans, marocaine et résidant à Casablanca. Son histoire « Le cadenas » (Le cadenas) explique les péripéties du cinquantenaire de Khalid, qui a été élu membre d’un bureau de vote, lors du premier jour d’élection démocratique et propre dans un pays depuis plus de 50 ans de dictature d’un autocrate nommé Ali.

Collaboration


Photos


slideshow image