Repenser la violence sexiste en 2020: perspectives de l’Égypte, du Liban et de la Syrie

24 novembre 2020. À partir de 11:00  | Conférence | Anglais | Online
slideshow image

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes (25 novembre), l’IEMed en collaboration avec la Fondation euro-méditerranéenne des femmes (FEMM), organise un webinaire pour discuter de la l’impact de la violence sexiste dans certains pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord à l’époque du Covid-19, et souligner les différentes actions mises en œuvre pour l’éradiquer.

Trois expertes en égalité des sexes et des représentantes de mouvements de la société civile abordent la situation de la violence sexiste dans leurs pays, tout en proposant des solutions politiques. Elles accordent une attention particulière aux subtilités de l’augmentation de la violence sexiste pendant la pandémie – principalement, mais pas uniquement, liées aux mesures restrictives – et discutent de certaines des réponses qui semblent contrecarrer cette tendance.

Mozn Hassan, fondateur et PDG de Nazra for Feminist Studies (Égypte), Ghida Anani, fondatrice et PDG d’ABAAD – Centre de ressources pour l’égalité des sexes (Liban) et Zeina Kanawati, de l’ONG Women Now for Development (Syrie) discutent sur l’augmentation de la violence sexiste qui s’est produite pendant la pandémie et sur les réponses qui lui sont données par leurs organisations respectives.

Speakers


Oratrice

Mozn Hassan

Fondatrice Nazra for Feminist Studies
Oratrice

Ghida Anani

Fondatrice ABAAD
Oratrice

Zeina Kanawati

Membre Women Now for Development