Reconnaître la Palestine, ne pas reconnaître les colonies israéliennes? Pratiques européennes dans le conflit israélo-arabe

18 mai 2016 | Conférence | Anglais | IEMed, Barcelona
slideshow image

Parvenir à une solution à deux États au conflit israélo-palestinien grâce à la création d’un État palestinien pleinement souverain est un objectif politique de longue date de l’UE. De tous les conflits territoriaux hors d’Europe, c’est sans doute ce conflit qui a le plus préoccupé les décideurs européens. Le rôle historique de l’UE en tant qu’acteur politique dans le rétablissement de la paix israélo-palestinien s’est traduit par un ensemble de positions politiques qui ont parfois précédé celles adoptées par les États-Unis des années plus tard.

Face à l’impasse actuelle dans les négociations de paix, les États membres de l’UE se sont limités à la reconnaissance bilatérale de l’État de Palestine. Cependant, alors que la reconnaissance peut envoyer un message fort à un Israël de plus en plus annexionniste et aux dirigeants palestiniens harcelés, ces efforts sont insuffisants pour faire des progrès sur le terrain pour la souveraineté palestinienne ainsi que pour changer l’équilibre coûts / avantages d’Israël en ce qui concerne le maintien du statu quo. Les Européens ne devraient pas non plus reconnaître plus efficacement les colonies israéliennes. S’assurer en particulier que les entités liées aux règlements ne bénéficient pas de relations plus étroites avec l’UE.

Speakers


Moderatrice

Elisabeth Johansson-Nogués

Chercheuse IBEI
Orateur

Hugh Lovatt

Coordinateur ECFR

Collaboration


Photos


slideshow image