Processus d’adhésion de la Turquie à l’UE

16 février 2012. À partir de 18:00 | Workshop | IEMed, Barcelona

La signature en 1963 du traité d’Ankara a lancé le processus d’association – d’adhésion depuis 1999 – de la Turquie aux Communautés européennes, le plus long et le plus difficile à ce jour. Quarante-huit ans plus tard, une Turquie en transformation émerge comme une puissance régionale. Le poids de la diplomatie turque s’accroît dans le conflit au Moyen-Orient, son influence s’accroît dans les Balkans et à la suite des révoltes du printemps arabe, la Turquie est posée comme un modèle possible pour certains pays partenaires méditerranéens. Une augmentation exponentielle de la présence turque dans les affaires méditerranéennes qui reconfigure son rôle dans les matières qui affectent directement les relations avec l’Union européenne, en particulier face à la présidence chypriote imminente du Conseil européen au cours du second semestre 2012. Cette première conférence du cycle passe en revue cinq décennies de relations privilégiées et évalue les effets que le poids spécifique progressif de la Turquie aura sur son processus d’adhésion à l’UE.

Atila Eralp est directeur du Centre d’études européennes de l’Université technique du Moyen-Orient (METU), Ankara depuis 1997 et depuis décembre 2011 membre de la Fondation de recherche sur les politiques économiques de Turquie (TEPAV). En 2002, il obtient la Chaire Jean Monnet d’intégration européenne. Docteur en relations internationales de l’Université de Californie du Sud, ses domaines de recherche sont la théorie des relations internationales, la politique étrangère et de sécurité européenne, les processus d’intégration et d’élargissement de l’Union européenne et les relations euro-turques.

Speakers


Andreu Bassols
Modérateur

Andreu Bassols

Directeur Général IEMed
Orateur

Atila Eralp

Directeur Center for European Studies – Ankara

Collaboration


Photos


slideshow image