Iran et États-Unis: nouveaux présidents, même histoire ?

19 octobre 2021. À partir de 18:30 | Conférence | Anglais | Online
slideshow image Source: Reuters

À plusieurs reprises au cours des trois dernières décennies, la politique étrangère de l’Iran a été directement affectée par les transitions administratives à Téhéran et à Washington, faisant souvent dérailler les efforts d’un côté ou de l’autre pour apporter un changement positif dans cette relation bilatérale tendue. Hélas, la relève de la garde à Washington en 2016 a été une autre de ces occasions. L’arrivée de Trump a entraîné le démantèlement total des efforts diplomatiques déployés par l’administration Obama pour contenir la crise diplomatique et sécuritaire qui engloutit le programme nucléaire iranien et les efforts pour créer une tournure positive dans les relations. L’élection de Trump a entraîné la réimposition de sanctions encore plus sévères à l’encontre de l’Iran et de tous ceux qui commercent avec le pays, et davantage de tensions suite à la volonté de l’administration de s’engager dans une action cinétique directe contre les intérêts et les acteurs iraniens. La politique de Trump a durci les positions de Téhéran et conduit à l’échec du JCPoA et à la résurgence des forces conservatrices dans le pays, en particulier de celles qui étaient étroitement liées au chef. L’élection de Joe Biden en novembre 2020 était censée apporter un soulagement et apporter un changement positif, nous devons donc nous demander pourquoi cela ne s’est pas produit ? Selon l’orateur, les réponses résident dans l’évolution de la dynamique politique à Téhéran, d’une part, et la persistance de conditions difficiles aux niveaux régional et international, d’autre part. Ehteshami les discute dans le contexte des changements politiques internes qui ont eu lieu en Iran et aux États-Unis.

Anoush Ehteshami est professeur de relations internationales à la School of Government and International Affairs de l’Université de Durham, où il est également directeur de l’Institute for Middle Eastern & Islamic Studies (IMEIS). Auparavant, il a été codirecteur du Centre de recherche et de formation pour l’étude avancée du monde arabe (CASAW). Il a également été membre des Global Future Councils du Forum économique mondial et vice-président et président du conseil de la British Society for Middle Eastern Studies (BRISMES). Ehteshami a produit une longue liste d’œuvres, parmi les plus remarquables de ses œuvres, citons ses livres d’auteur les plus récents Islam, IS and the Fragmented State: The Challenges of Political Islam in the MENA Region (2020), Iran: Stuck in Transition (2017 ), et son article de journal Iran’s Asianization.

Présenté par Jordi Quero, professeur à la CEI Affaires internationales et coordinateur du Master, CEI-UB. Co-organisé par l’IEMed dans le cadre du programme Aula Mediterrània 2021-22 en collaboration avec la CEI-UB.

Speakers


Speaker

Anoush Ehteshami

Professor Durham University
Moderator

Jordi Quero

Professor CEI International Affairs

Organisateurs