Extrémisme violent dans le sud et l’est de la Méditerranée et dans les Balkans

10 février 2020. À partir de 12:00  | Conférence | Anglais | IEMed, Barcelona
slideshow image

Un projet de recherche financé par l’UE est lancé pour étudier les facteurs susceptibles d’influencer la radicalisation des jeunes dans 8 pays des Balkans et de la Méditerranée.

CONNEKT (Contextes of Violent Extremism in the MENA and Balkan Societies) est un projet de recherche européen, mené par l’IEMed, qui étudie ce qui peut pousser un processus de radicalisation vers l’extrémisme violent chez les jeunes entre 12 et 30 ans.

Des représentants des 14 entités qui composent le consortium qui déploiera le projet pendant les 3 ans et demie à venir (jusqu’en août 2023) participent à la présentation publique du projet et lancent les travaux de recherche.

CONNEKT se concentre sur la pertinence des inégalités socio-économiques et socio-politiques dans les processus de radicalisation. En ce sens, sept facteurs sont analysés: la religion, la numérisation, la privation économique, les inégalités territoriales, les dynamiques transnationales, les exigences sociopolitiques et les opportunités éducatives, culturelles et de loisirs. Et ces facteurs sont évalués à trois niveaux: transnational / étatique, communautaire et individuel pour déterminer leurs interrelations et leur poids spécifique dans le processus qui peut conduire à la radicalisation.

Le projet est financé par l’Union européenne dans le cadre du programme Horizon 2020.

Collaboration


Photos


slideshow image