Combattre les conflits croisés au Moyen-Orient et Nord d’Afrique

17 janvier 2019. À partir de 18:30 | Conférence | Anglais | IEMed, Barcelona
slideshow image

À la suite du retrait récent des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien et du plan d’action global conjoint, et la réimposition des sanctions, la situation en Iran devient tendue. Il y a eu des discussions en Europe et aux États-Unis sur ce qui va se passer ensuite. Cependant, d’après ce qui est clair, le conflit entre ces états se joue sur un tableau proxy.
 
Les États-Unis et l’Iran ont de nombreux intérêts dans la région MENA et des groupes armés pour les sécuriser. Cela est rendu explicite dans le cas de la Syrie, où les intérêts iraniens se manifestent à travers son mandataire du Hezbollah. La présence des Libanais constitue une menace pour la sécurité nationale d’Israël, un allié des États-Unis que l’Iran a menacé de détruire à de nombreuses reprises.
 
Contrairement à l’Iran, les plus grands alliés américains à la région sont des États souverains dotés d’une armée structurée et même s’il n’y a pas de communication formelle entre eux, Israël et l’Arabie saoudite considèrent toute les deux l’Iran comme une menace majeure pour la stabilité de la région.
 
Joost Hiltermann analyse si une alliance entre Israël et l’Arabie saoudite contre l’Iran est possible et explique chaque conflit majeur dans la région MENA du point de vue géopolitique mondial.

Speakers


Lurdes Vidal
Modératrice

Lurdes Vidal

Directrice du département du Monde Arabe et Méditérranneen IEMed
Orateur

Joost Hiltermann

Programme Director International Crisis Group

Collaboration


Photos


slideshow image