Aller au contenu. | Aller à la navigation

Sections

21-11-2018

Forum pour stimuler la croissance et l'investissement en Afrique du Nord

La digitalisation et les nouveaux modèles d’économie, qui sont basés sur les nouvelles technologies, ont été analysés comme des opportunités exceptionnelles pour le croissement et l’investissement au Maghreb, lors de la 15ème édition du North African Business Development Forum, que co-organisent l’IEMed, ASCAME et la Chambre de Commerce de Barcelone, dans le cadre de la Semaine Méditerranéenne de Leaders Économiques (MEDA Week).

L’inauguration officiel de la Semaine, a pour cette année le slogan One Sea, Three Continents. Sharing common goals, pour souligner le rôle accordé par cette rencontre annuel à la Méditerranée comme lien d’échange entre Asie, Europe et Afrique. Le directeur général en fonction de l’IEMed, Josep Ferré, a souligné le fait que la moyenne d’âge dans le Maghreb est de 25 ans. “La moitié de la population est digitallement native et cela représente une grande opportunité", à laquelle il faut lui ajouter, dit-il, le potentiel qu’ont les jeunes qui en sont originaires mais qui résident actuellement en Europe. “Les binationaux peuvent jouer un rôle important dans le développement”. Maria Àngel Chacón (Conseillère d'Entreprise et de la Connaissance de la Generalitat de Catalogne) a ajouté que “la méditerranée est une région d’intérêt prioritaire pour Catalogne, du fait qu’on a une histoire commune, une relation d’échanges commerciaux dû à son poids démographique déterminant, par ses potentialités économiques et aussi à sa signification géostratégique".

Précisément, les opportunités qu’offre l’économie basée sur les nouvelles technologies ont également été discutées dans la première session du North Africa Business Development Forum. Selon Roger Albinyana, directeur de Politiques Régionales Méditerranéennes et Développement Humain de l’IEMed, l’émergence des nouveaux modèles économiques disruptifs dans toute la région euro-méditerranéenne conduira à une crise dans nos économies, dont il faut “s’anticiper via l’éducation et la formation". Dans la session, Yanis Benyelles (Co Ges Development) a parlé de l’importance de soutenir les petites et moyennes entreprises, qui sont le principal tissu économique et de création d'emplois des pays de la région. La diversité culturelle est aussi un facteur quoi doit être pris en compte, il a souligné l’importance de dédier du temps pour bâtir une confiance entre les investisseurs et hommes d’affaires lorsqu’ils sont de pays différents. "Même en parlant la même langue, le langage peut différer et il faut du temps pour parvenir à un accord."

Houda Benghazi (Comité économique Maroc- Espagne) a loué le rapprochement d’intérêts entre les deux pays voisins (“une relation de gagnant à gagnant”). De même, elle a insisté sur l’important rôle que l'immigration jeune maghrébine peut apporter aux économies des deux côtés de la région méditerranéenne. Dans ce sens, Fathalla Sijjilmassi, ex-secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, a défendu qu’il faut promouvoir la mobilité des jeunes dans l’espace euro-méditerranéen, et que le secteur privé doit participer à l'activation de l'emploi des jeunes. Dans un sens plus large, Arslan Chikhaoui, président du Nord Sud Ventures Strategy Consultancy Center, a demandé de bâtir une nouvelle confiance interrégionale, qui permette de surmonter les limitations (frontières, visas…) qui entravent la mobilité et la réalisation de projets. 

Cette édition du forum, a également consacré une session pour présenter le nouveau plan de Sénégal pour attirer l’investissement étranger, et s’est finalisée avec une table ronde sur les nouveaux modèles commerciaux de l'économie collaborative et les défis auxquels ils sont confrontés. Ils y ont participé des experts, des hommes d’affaires de différents pays (voir vidéo), et aussi des représentants d’entités publiques de Catalogne, dédiées à la promotion économique et à la régulation.

 

 

North Africa Business Development Forum 2018



Entretiens aux participants de la session dediée à la nouvelle génération digitale et aux nouveaux modèles commerciaux de l'economie collaborative




21/11/2018